Articles

De la suite dans les idées

Les participants de cette session sont : Greg, Sylvie, Claire et Ronan.

Le travail d'imagination continue : « des brochures explicatives, des tracts, une émission débat sur la 5, une campagne télé et radio, des interventions de philosophes (BHL, Onfray, et Glucksmann). »
Il y aurait également « un encadrement par des syndicats, de la musique, des dessins, et des banderoles. »
Pour ces banderoles, les adhérents on conçu les slogans suivants : « Égalité pour l'avenir : épicène !!! » « Pensons à nos enfants. » « Hommes, femmes : même combat. » « Barbapapa, les discriminations passeront pas. »
Le mouvement Barbapapa serait « un mouvement politique sous forme d'associations avec des comités locaux » qui aboutiraient plus précisément sur « un texte de loi sur l'égalité des genres. »
Dans les textes, nous nommerons les anti-Barbapapa « les Schtroumpfs grognons. »
La suite, au prochain épisode.

Les idées fleurissent

Les participants de cette session sont : Greg, Pierre M., Marie-Laure, Françoise, Marie-Louise, Laetitia, Christel.

Pour le registre lexical, nous avons remarqué qu'il s'agissait d'un texte « plutôt difficile ». Les temps du récit constatés sont « l'imparfait, le passé simple et un peu de présent ».

Nous avons continué l'ébauche du scenario. Les adhérents ont imaginé des « apparitions dans la presse, au JT, un mouvement pour obtenir une loi (égalité des sexes à tous les niveaux, même salaire, pénaliser le harcèlement). »

Le texte serait axé sur « le droit des femmes, un meilleur partage au sein des couples, l'éducation des enfants (il n'est pas interdit de pleurer pour un garçon, et les filles ne sont pas cantonnées aux poupées. »

Nous imaginons aussi « des marches et des manifs mouvementées, des cris, des banderoles, un mouvement plutôt joyeux, pacifique et organisé, les hommes et les femmes se protègent mutuellement. »

On crée un monde dans lequel est pos…

Remue-méninges

Nous avons isolé des termes épicènes, qu'ils soient des prénoms, des adjectifs, ou des noms communs.

En prénom, les adhérents ont trouvé : Camille, Dominique, Christel, Yannick, Karol, Caroll.

Nous avons constaté que certains adjectifs couleurs étaient épicènes : rouge, jaune, marron.

En noms communs, nous avons trouvé : gens, foule, papillon, oiseau, poisson, singe, et les animaux en général.

Puis : les enfants, les adultes, les grandes personnes, les ancêtres, les aïeux, les parents, l'aigle, la souris, les ministres, les diplomates, le crapaud, la grenouille, le zèbre, le baudet, le lynx.

Le mot amour, également, ainsi que : le peuple, les compatriotes, les camarades, les nationalistes, les royalistes, les anarchistes, les révolutionnaires, les prolétaires, les médecins, les patriotes, les agents administratifs, les fonctionnaires, la famille, les fleurs, les zombies, les handicapés, les jeunes, la libellule, un groupe, les pokémon, et l'hippocampe.

Enfin, nous avons co…

Premières bases

Le groupe de travail qui participe à cette session est constitué de : Greg, Jehan, Sylvie G. et Pierre H.

Nous sommes convenus d'imaginer la suite du texte choisi. « Sexus Nullus » nous sert donc de base de travail.

Nous avons caractérisé les personnages principaux et imaginé un scénario.

Voici comment nous imaginons Riveneuve : « politicien plutôt centriste, connu, il veut réhabiliter les rapports hommes / femmes, avec un respect plus grand pour la femme ; il est père de famille, il a une fille, on n'entend pas parler de sa femme, il a pour partenaire politique Carine Dubois, il aurait entre 28 et 45 ans, il serait riche, utopique, et plutôt baba-cool. »

Carine Dubois, elle aurait les traits suivants : « elle rejoint  Riveneuve pour ses idées. Venant du mouvement « féminisme présent », elle s'oppose au PPT des Versaillaises (bourgeoises, cathos, de droite, nobles, monarchistes traditionalistes). »

Pour le PPT, nous avons trouvé une traduction à l'acronyme : « Parti Po…

La genèse

Après une nouvelle écoute des Inattendues, lors d'un conseil local de l'association Au fil de la mosaïque, la majorité des adhérents présents a choisi : « Sexus Nullus, ou l'égalité des sexes ».

Quelques mots clés ont été proposés pour amorcer le travail : épicène, genre, masculin, féminin, politique, campagne, homme, femme.

Un résumé du texte a été fait : « Un homme politique connu, candidat à des élections, lance le concept d'épicène, qu'il considère porteur pour l'avenir. »

C'est sur ce choix que nous avons clos la session.

Bienvenue sur Liber'terre

Bonjour à tous !

Dans le cadre du projet « Je like mon patrimoine », la compagnie Alcoléa de Poitiers, le collège Henri Dheurle de la Teste de Buch, et le GEM « Au fil de la mosaïque » de Niort, se sont réunis dans un travail de collaboration artistique.

À l'origine, le collège de la Teste de Buch a travaillé sur des textes qu'ils ont conté et agrémenté d'une ambiance sonore. Ce spectacle, qui se diffuse tout autour des auditeurs, a été appuyé par la compagnie Alcoléa.
Le collège et et le GEM, par la suite, ont choisi le ou les textes qui leur semblaient les plus évocateurs, et ont travaillé sur un début ou une suite possible aux textes sélectionnés.
Ce sont l'évolution et le résultat de ce travail qui vous sera présenté ici.
Le GEM « Au fil de la mosaïque ».